Méditations

Méditation de la semaine !

18/11/2020:

Frères et sœurs
Au fur et à mesure qu’approche la fin de l’année liturgique, la Parole
de Dieu nous donne l’occasion de tourner notre regard vers le passage
de ce monde à celui que Jésus appelle « le Royaume de Dieu ». Dans
ce monde-là, ce sera la pleine communion entre la création et son
Dieu. L’Évangile d’aujourd’hui nous invite à veiller car nous ne
connaissons pas le jour ni l’heure du retour du Christ. C’est en termes
de fructifier les talents reçus qu’il nous y invite.
La signification de la parabole est claire : l’homme qui part en voyage
c’est Jésus ; les serviteurs chacun et chacune de nous. Les talents ce
sont les biens les plus précieux que le Seigneur nous confie, à savoir
sa Parole, son Eucharistie, la foi en la sainte Trinité, son pardon, c’est
encore des frères et des sœurs à aimer. Le Seigneur ne nous demande
pas de les conserver précieusement dans un coffre-fort mais de les
faire fructifier. Il veut que nous les utilisions pour le bien des autres.
Un jour, nous aurons à rendre compte de la gestion de ce trésor qui
nous a été confié. Le Seigneur compte sur nous et il nous fait
confiance. Nous n’avons d’autre garantie que la Parole de Dieu. Le
malheur du troisième serviteur ne s’explique pas par la petite somme
qui lui a été remise. Ce que le Maître lui reproche, c’est sa paresse,
c’est son peu d’empressement à faire valoir ce qu’il devait gérer. Ce
mauvais serviteur cache le don de Dieu. Il aurait dû au contraire le
placer sur une table comme on ferait d’une lampe allumée qui doit
éclairer la maison.
Voilà un appel qui nous rejoint tous : quels que soient notre âge, notre
situation, notre état de santé, personne n’est privé des dons de Dieu. Il
donne à chacun selon ses possibilités ; il nous demande de donner le
meilleur de nous-même pour les faire valoir au service des autres.
Nous sommes tous envoyés dans le monde pour témoigner de cet
amour qui est en Dieu. Nous vivons dans un monde dur et violent.
C’est dans ce monde que nous devons être des semeurs de paix, de
joie et d’amour. Notre action c’est comme une semence qui doit
donner son fruit pour le Royaume. Et c’est ainsi que nous pourrons
entrer dans la joie de Dieu.
Amen
______