1er jan. 2023 – Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu

Année A Textes : Nb 6, 22-27 ; Ga 4, 4-7 ; Lc 2, 16-21

Une semaine après avoir célébré la naissance de Jésus, nous fêtons sa mère. Une jeune fille de Nazareth, toute disponible au dessein de Dieu, rend possible l’incarnation ; dans « l’humble servante », ouverte à l’action de l’Esprit Saint, le Verbe de Dieu prend chair. C’est donc à juste titre que Marie fut proclamée « Mère de Dieu », par le concile réuni à Éphèse en 431. Celle qui, telle une Ève nouvelle, est, par son fils, à l’origine de la nouvelle humanité, est invoquée à l’aube d’une année nouvelle. Que durant cette année, elle renouvelle les chrétiens dans leur attachement à Jésus Christ, et qu’en cette journée mondiale de prière pour la paix, son exemple stimule tous ceux qui travaillent à construire un monde meilleur ! En ce premier jour d’une année nouvelle, la coutume veut…

qu’on s’adresse mutuellement des vœux. Dans la première lecture de ce jour, Dieu propose à Moïse les paroles à prononcer pour la circonstance : « Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il te prenne en grâce ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix ! » (Nb 6, 24-26). La foi doit inspirer nos vœux : que chaque année nous rapproche du Dieu vivant, nous permette de mieux le connaître en faisant l’expérience de son amour infini ! Alors la paix ne sera plus un vain mot.

Jésus, Fils de Dieu et fils d’une femme : « Frères, lorsqu’est venue la plénitude des temps, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme et soumis à la loi de Moïse, afin de racheter ceux qui étaient soumis à la Loi et pour que nous soyons adoptés comme fils » (Ga 4, 4-5). Saint Paul rappelle que Jésus est né d’une femme, pour montrer comment s’accomplit le dessein de Dieu ; le Fils unique du Père devient le fils de Marie, pour faire de nous des fils de Dieu.

Le fils de Marie reçoit un nom programme : « Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception » (Lc 2, 21). Au moment où le Fils de Dieu devenu fils de Marie entre dans le peuple d’Israël par la circoncision, il reçoit le nom qui exprime sa mission de Sauveur. Mais il n’est encore qu’un « tout-petit », connu seulement de sa mère et de quelques pauvres gens. Ainsi commencent les œuvres de Dieu. Sur les pas des bergers, nous venons nous émerveiller, Seigneur Jésus, auprès de la crèche où, Fils du Dieu tout-puissant, tu reposes dans la faiblesse d’un nouveau-né. Accorde-nous, à l’exemple de Marie ta mère, de retenir ces événements et de les méditer, afin que notre cœur vive dans la louange et répande ta paix.
Lasne, 1er janvier 2023

Pour imprimer ou télécharger cliquer ici

Source photo: collection privée CCO Annie Gregoire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s