Nov. 2022: St-André et St-Pierre, Editorial des Visiteurs

Voici l’Editorial des Visiteurs » mensuel de l’UP de Lasne, portant sur la vie des Saint(e)s. On se propose cette fois de vous parler de Saint André (fêté le 30 novembre) et de Saint Pierre, tous deux apôtres de Jésus..

CC_St_Andre_apotre_Icone_Bulgare

(*) Suivre ces Actualités? Indiquez votre e-mail + clic à droite ->


André est né à Bethsaïde, en Galilée, sur les bords du lac de Tibériade. Avec son frère Simon (Pierre), il était pêcheur. Recherchant Dieu, il avait d’abord été le disciple de Jean le Baptiste. Lorsque Saint Jean Baptiste désigna Jésus-Christ en disant : « Voici l’Agneau de Dieu qui ôte les péchés du monde » (Jean 1: 29-40), il le suivit et ne le quitta plus. Il fut ainsi le premier disciple appelé par Jésus-Christ.

André servit souvent d’intermédiaire. Il présenta notamment son frère Simon à Jésus ; puis, lors de l’épisode de la multiplication des pains, il désigna le jeune garçon portant les cinq pains et les deux poissons ; lorsque des Grecs voulurent rencontrer Jésus, c’est encore à lui qu’ils s’adressèrent.

Après la Pentecôte, André prêcha l’Évangile, d’abord à Jérusalem, en Judée et en Galilée, puis il partit prêcher au cours d’un long voyage tout autour des côtes de la Mer Noire. Selon la tradition ecclésiale, ses voyages l’amenèrent en Mésopotamie, sur la côte anatolienne, à Éphèse, en Thrace, en Scythie mineure, en Crimée, à Byzance et finalement dans la région au nord du Péloponnèse, où il finit crucifié sous l’empereur Néron, à Patras en l’an 60.

Saint Pierre (Simon) et saint André sont frères de sang. Outre leur lien de parenté et leur métier (ils sont pêcheurs), les deux Galiléens ont en commun d’avoir subi le martyre et de mourir crucifiés, comme le Christ. Si Pierre est le « premier » des apôtres, André est le « premier appelé ». L’un (Pierre) est considéré comme fondateur de l’Église de Rome (Église occidentale), l’autre (André) comme fondateur de l’Église de Constantinople (Église orientale).

Lors de leur pèlerinage et de leur rencontre historique à Jérusalem, le jour de l’Épiphanie 1964, le pape Paul VI et le patriarche Athénagoras se sont embrassés, en signe de réconciliation. Athénagoras offrit une icône représentant Pierre et André s’embrassant. Ce baiser des apôtres Pierre et André est devenu le symbole de la marche vers l’unité des Églises-sœurs d’Orient et d’Occident.

Nous vous proposons ce mois-ci une très belle prière du pape François qui nous invite à reconnaître le bien et la beauté de chaque peuple.

Prions :
Seigneur et Père de l’humanité,
toi qui as créé tous les êtres humains
avec la même dignité,
insuffle en nos cœurs un esprit fraternel.
Inspire-nous un rêve de rencontre,
de dialogue, de justice et de paix.
Aide-nous à créer des sociétés
plus saines et un monde plus digne,
sans faim, sans pauvreté, sans violence,
sans guerre.
Que notre cœur s’ouvre
à tous les peuples et nations de la terre,
pour reconnaître le bien et la beauté
que tu as semés en chacun
pour forger des liens d’unité,
des projets communs,
des espérances partagées. Amen !

Pour télécharger ou imprimer ce texte, cliquer ici

Pôle Communication de l’Unité Pastorale de Lasne

pour le Pôle Santé et p. Pierre Dunia Mastaki, Resp. de l’UP de Lasne

Source Images: 1) https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/83/St_Andrew_the_Apostle_-Bulgarian_icon.jpg/500px-St_Andrew_the_Apostle-_Bulgarian_icon.jpg (2) (le baiser) sur https://atelier-icone-pa.pagesperso-orange.fr/page/atelier/presentation.html 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s